Gasselin

Gasselin

Création d’un Centre Culturel de Rencontre sur le thème de l’eau

Puisque la possibilité nous est donnée de partager nos idées et éventuellement de rechercher des collaborations, je tiens à vous livrer en quelques mots notre proposition. Je crois à la vertu de la transparence pour créer des passerelles, construire un projet vraiment coopératif qui soit à la fois cohérent dans son contenu et réaliste dans son organisation. J’espère que plusieurs d’entre vous souhaiteront s’associer à cette proposition afin de continuer à la construire collectivement.

Commençons par une remarque préalable : le projet est très séduisant mais il est aussi très ambitieux si l’on considère les estimations concernant le budget d’investissement puis le budget de fonctionnement. Il nous semble donc que seul un projet d’envergure métropolitaine et même nationale et internationale peut justifier la mobilisation de financements publics et privés d’une importance certaine.

Pour aller vite, je fais donc la proposition de solliciter pour le château le label de Centre Culturel de Rencontre qui nous donnerait accès à un réseau puissant de 24 grands sites du patrimoine en France et d’autres à l’étranger. Il faut pour cela engager une candidature auprès de l’association nationale et de l’Etat qui attribue le label ou non. Je vous invite pour ceux qui ne connaissent pas à aller sur le site de l’association nationale des CCR. Chacun de ces centres annonce une thématique principale qui devient l’axe privilégié pour l’organisation de manifestations diverses sur le plan artistique mais aussi sur le plan scientifique. Il convient donc de se démarquer des thématiques déjà affichées par les autres CCR. Notre proposition est de mettre l’accent sur la question de l’eau principalement et de décliner sur la santé et l’alimentation. L’eau est un enjeu majeur pour l’avenir de l’humanité car un milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. Elle est un enjeu aussi pour nos pays occidentaux qui devront faire face au changement climatique, aux questions de pollution, etc. Bref c’est un champ immense de recherche mais aussi d’expression artistique. Et ce qui ne gâte rien qui est susceptible d’intéresser des sponsors privés et des financements publics nationaux et internationaux. J’espère qu’elle intéressera aussi des associations et des acteurs de l’ESS qui souhaiteront partager non seulement des moyens de fonctionnement mais aussi une philosophie, une vision vraiment « durable » du développement.

Concernant le montage juridique, nous suggérons la création d’une coopérative de type SCIC pour une gouvernance partagée et la possibilité d’associer des partenaires diversifiés mais rassemblés sur un vrai projet collectif.

Nous sommes actuellement un premier noyau de quelques structures intéressées pour réfléchir collectivement et présenter une candidature. Tout est négociable. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en discuter !
Gérard Gasselin
ggasselin@orange.fr