Château des confluences //

Un patrimoine d’exception dédié aux énergies créatrices

Château des Confluences… Le choix de ce nom pour désigner le projet imaginé par la ville de Pinsaguel ne doit rien au hasard. Il épouse tout à la fois une réalité géographique et une ambition collective. Implanté sur une langue de terre bordée par la Garonne et l’Ariège qui s’unissent en son extrémité, le château Bertier célèbre la confluence des deux cours d’eau emblématiques de la région. Et, si les initiateurs du projet ont ajouté un S à Confluence, c’est qu’ils entendent faire de ce joyau du patrimoine régional un lieu de convergence des synergies créatrices en innovations environnementale sociale et économique.

Présentation du ChâteauPorte de la Confluence Garonne-Ariège

Un appel à manifestation d’intérêt pour donner une nouvelle vocation à ce site emblématique

Le Château des Confluences s’inscrit dans la onstruction de notre projet municipal. Parmi les priorités de celui-ci : accueillir de nouveaux services à la population, garants de la cohésion sociale des années à venir, et protéger un patrimoine bâti et environnemental d’exception en le faisant vivre pour le valoriser et le faire rayonner », explique Jean-Louis Coll, le maire de Pinsaguel. Le château des Confluences est idéalement placé pour atteindre les objectifs de la ville de Pinsaguel et les associations locales impliquées dans le projet. A 12 km de la place du Capitole, 8 km du pôle scientifique de l’Université Paul Sabatier, 20 km de l’aéroport de Toulouse- Blagnac, et à quelques minutes seulement de l’autoroute A64, son accès facile et rapide le prédispose à devenir un lieu de convergences des énergies créatrices.

Le patrimoine bâti du château, connu jusqu’ici sous le nom de Bertier, et les 10 hectares de terres et de bois qui l’entourent, propriétés de la Commune de Pinsaguel, sont implantés au coeur du site classé de la Confluence Garonne Ariège, à proximité immédiate de la réserve naturelle régionale éponyme. Le château, l’un des plus beaux du pays toulousain, est constitué d’un ensemble de bâtiments du XVIII siècle construit sur les bases d’une fortification édifiée au XIVème siècle. Il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Avec sa surface bâtie d’environ 3000 m2, il offre de multiples opportunités d’aménagements. Les ambitions du maire de Pinsaguel et de son équipe et la rigueur méthodologique dont ils font preuve dans la conduite de ce projet ont convaincu les services de l’Etat et les collectivités de soutenir cette initiative. Les bâtiments et les terres qui l’environnent ont ainsi donné lieu en 2015 à la signature par le préfet de Région et le maire de Pinsaguel d’un cahier de gestion afin d’anticiper l’accueil des activités à venir tout en garantissant le respect des règles qui protègent ce lieu d’exception. C’est dans ce cadre qu’est lancé aujourd’hui l’Appel à Manifestation d’Intérêt (A.M.I.) pour le projet de Château des Confluences. « Il a pour but de faire se rencontrer et se confronter des équipes projets en vue de donner une nouvelle vocation, une nouvelle identité à ce lieu, précise Jean-Louis Coll. Aux portes d’une aire métropolitaine particulièrement dynamique d’un million d’habitants, il s’agit de faire de cet espace emblématique un lieu de vie, de encontres, d’animations, de créations productrices de lien social et de sens pour les années à venir ».

Faire émerger un lieu porteur de lien social, d’ouverture à la diversité et du goût d’entreprendre mis au service
de l’intérêt général

Si le champ des possibles est largement ouvert pour ce projet novateur, la ville de Pinsaguel souhaite que les candidats qui manifesteront leur intérêt dans le cadre de la procédure engagée portent la meilleure attention à la référence à la Confluence. Celle-ci devra être appréhendée comme constitutive d’une nouvelle identité du lieu.

Cette référence à la confluence n’est pas uniquement géographique du fait de la proximité immédiate du lieu où la Garonne et l’Ariège confluent, elle renvoie au moins autant à d’autres confluences que le projet devra rendre possibles. Parmi elles, le passé avec la riche histoire du château et le futur avec la richesse des potentiels portés par la métropole toulousaine, le brassage des publics et des générations, l’eau et les richesses environnementales qui doivent être protégées face aux périls présents et à venir, le devenir des espaces de transition entre l’urbain et le rural… Pour la municipalité de Pinsaguel, les projets proposant une combinaison d’activités de médiation scientifique et culturelle, de loisirs, d’éducation au patrimoine et à l’environnement, de tourisme vert et de restauration, répondront à ces objectifs.

L’environnement exceptionnel de la confluence Garonne-Ariège, la magnificence du château et la variété des opportunités qu’il offre aux porteurs de projets le prédisposent à devenir un ensemble unique de la cinquième métropole de France. Un « bel endormi » qui ne demande qu’à être réveillé par la confluence d’initiatives innovantes. D’ici quelques mois, au terme de la procédure d’appel à manifestation d’intérêts, ce site si riche d’histoire connaîtra la façon dont il se conjuguera bientôt au futur, sur les rives de la Garonne et de l’Ariège.